Langue française: morphologie grammaticale et lexicale

Informations détaillées sur le cours
Place du cours dans la maquette: 
UE2 (outils linguistiques et culturels)
Spécialité: 
Lettres modernes
Lettres modernes avec latin
Niveau: 
L1 semestre 1
Objectifs du cours: 

Ce cours permettra de préciser des notions de base de l’approche linguistique de la langue, principalement autour de 3 axes : la notion de langue, la morphologie grammaticale du genre et du nombre, et la morphologie lexicale, c’est-à-dire les procédés de création de nouvelles unités lexicales. Il vise à présenter la langue comme une instance vivante, qui dispose de procédés lui permettant d’évoluer.
Les étudiants devront, à l’issue de ce cours, avoir acquis les compétences ci-après :

  • pouvoir définir et mettre en oeuvre les notions liées au signe linguistique, aux marques de genre et de nombre, à la dérivation, à la composition et aux autres procédés de création lexicale ;
  • différencier de façon précise les marques écrites et orales, en morphologie grammaticale ;
  • savoir analyser la construction d’unités lexicales de divers types, en synchronie, dans de nouvelles situations (mots non étudiés en cours ni dans les documents de référence) ;
  • établir un lien entre l’analyse morphologique et la vie sociale de la langue.
Description du cours: 

Le cours aborde les notions de langue et de signe linguistique (signifié/signifiant, morphème, phonème...) et conduit à une analyse raisonnée du fonctionnement des signes linguistiques, à travers les questions de morphologie grammaticale (genre et nombre) et lexicale.
La description de la langue est conduite à travers des exemples de discours littéraires contemporains (deuxième moitié du XXe et XXIe siècles) et de discours non littéraires, et des références bibliographiques sont fournies au fur et à mesure, en fonction des questions abordées.
Le cours débouchera, à plusieurs reprises, sur la prise en compte des liens entre société et langue : à propos des questions orthographiques, du féminin des noms de fonction, de l’intégration des mots nouveaux dans les dictionnaires, par exemple.

Plan du cours: 

Trois séances qui présentent les éléments de base de la langue :
1 notion de langue et de signe linguistique
2 les phonèmes et la graphie du français
3 les signes linguistiques minimaux : les morphèmes

Deux séances sur la morphologie grammaticale :
4 les marques de genre
5 les marques de nombre

Sept séances sur la morphologie lexicale :
6 Les ressources de la langue pour créer de nouveaux mots. Dérivation sans affixe
7 Dérivation avec affixe
8 Composition dite populaire
9 Composition savante et composés récents
10 Autres procédés de création de mots
11 Emprunts et création lexicale
12 Révision et mise au point sur des aspects particuliers de morphologie lexicale

Investissement personnel de l'étudiant: 

Révision de notions grammaticales : 10h
Recherches (TLF...), lectures (cours et documentation): 20h
Exercices d’entrainement, travaux et devoirs : 20h
Révisions pour l’examen : 10 heures

Encadrement de l'étudiant et contrôle de la progression: 

Chaque séance comporte plusieurs exercices corrigés, et des exercices plus complets seront proposés et corrigés après les séances 5, 7, 9 et 12.
Un devoir intermédiaire sera proposé après la septième séance, comme entrainement au devoir final. Il sera obligatoire pour les boursiers, facultatif pour les autres étudiants.

Contrôle des connaissances: 

Examen d’ une heure trente en juin.
Pour les boursiers : devoir intermédiaire obligatoire mais qui n’entrera pas dans le calcul de la note.

Bibliographie succincte: 
  • Arrivé M., Gadet F., Galmiche M., Grammaire d’aujourd’hui. Guide alphabétique de linguistique française, Flammarion, 1986.
  • Chiss, J. Filliolet, D. Maingueneau, Introduction à la linguistique française, Tome I : notions fondamentales, phonétique, lexique, Hachette , 2001.
  • Eluerd, Roland, Grammaire descriptive de la langue française, Armand Colin, 2004.
  • Mortureux M.-F., La lexicologie, entre langue et discours, SEDES, 1997.Neveu, Franck, Lexique des notions linguistiques, Nathan, « 128 », 2000.